Architecture Of Future Tribes

by BVDK

supported by
/
  • Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

     name your price

     

1.
06:26
2.
3.
04:56
4.
5.
06:30
6.
7.
8.
06:01

about

"Architecture Of Future Tribes" is the mix of Black Metal influences, Post-Black Metal flavors, Electronic vibes and Ethnic music (Afro-beat).

This album is a tribute to Animist cult, African & Haïtian Voodoo combined with metaphoric lyrics.



"Snatcher" contains samples from : "Traditionnal" - Shinsekai Yori & "Hail The Nightmare" by Ryan Amon (Bloodborne OST).

"Surreptitious Cluster" contains samples from : "Masked Ball (Eyes Wide Shut)" by Jocelyn Pook

"Nana Buluku" contains samples from : Traditionnal African & Haïtian Singing.

"Jericho's Pride" contains samples from : "Attack On Titan" Anime Series.

"Dar Es Salaam" contains samples from "Ederlezi - Le Temps des Gitans" by Goran Bregovic & "Casta Diva" by Maria Callas / Vincenzo Bellini.

"Psalm 32" contains samples from : "Audition", a movie by Taleshi Miike, "Eraserhead" a movie by David Lynch and "The Alphabet", a short movie from David Lynch.

credits

released April 9, 2017

BVDK is :

Lvx : Vocals, Electonic
Scree : Guitars
A-152 : Guitars, Bass, Electronic, Beats
Benjamin Marchal : Additionnal Drums Programming

"Architecture Of Future Tribes" was recorded from 31/10/2016 to 8/11/2016 @ La Main Noire Studio.
Recording, mixing & mastering by Benjamin Marchal.

Artwork & logo by Sagamore / Buru.

tags

license

all rights reserved

about

BVDK Nancy, France

BVDK is the mix of Black Metal / Post-Black Metal, Ethnic Beats and Electronic Atmospheres.

contact / help

Contact BVDK

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Snatcher
Je suis coincée dans une fiole,
Les membres entassés
Je ne peux pas bouger.
Le chasseur n'est pas loin
Il découpera ma naïveté.

Ces émanations de myrrhe !
Le cauchemar commence.
Sur sa couche de cachemire
Il propage son prophage

Volute aliénée, obsédée
L'esprit submergé, abusé
Je retourne dans la fiole
Débordante d'éthanol.

Je suis rentré dans ta tête
Je n'en sortirai jamais.
Ton corps n'est plus le tien
A jamais il sera mien.

Je retourne dans la fiole
Il étiole mon visage enfantin
Cacochyme dans la tourie.
Amaigrie par la torpeur
D'un passage rance et pourri.
Il est celui qui renaquit
Je suis celle qui ne fera rien.
Track Name: Surreptitious Cluster
Grabataire,
Frissonnant d'une dernière intuition
L'amas globulaire explose
La grâce lui sourit.

Elle embrasse sa frénésie.
Embrase d'un baiser transi sa fantaisie démunie
Face à l'axiome qui l'absorbera
Et pourtant il marmonnera :

Surreptitious Cluster

« Je m'effondre, je ne suis plus »

Le regard stellaire
Lui offre la galaxie toute entière.

Le halo de lumière
Se ternit au plus loin de la Terre.

Sa prière ne peut que s'enfouir,
Contrainte à s'enfuir dans ce labyrinthe

De son emprunte spongieuse
Ne fuira pas son idéal.

En Symbiose posthume avec la création,
La nébuleuse s'éreinte de la glose de la fortune.
Track Name: Nana Buluku
La lumière des réverbères forme des tentacules imaginaires.
Leurs bras poisseux se resservent sur le bitume visqueux.
De ma chair écartelée dans la brume de l'été,
Les cloches sonnent, effilochent l'esthète, elles résonnent dans ma tête.

Chaos primordial
Enraciné dans l'eau boueuse

Le caprice de l'hybris consterné,
La tentatrice bascule, recule.
Elle esquisse le vice pendant
Que l'haruspice s' immisce sur l'autel sacrificiel

Hôte condamnée
L'aliénation est proche.
Arrêtez ce calvaire.
Freinez mes travers.

Tuez ma crainte.
Écoutez ma complainte.
Le glas tinte.
Track Name: La Langue Sanglante
(Instrumental)
Track Name: Bahir Dar
Dualité absorbante.
Bloquée dans une réalité
Alitée sur un bloc étouffant.
Boire, sentir l'euphorie perdue.

Quelque part, se perdre au Nil Bleu. Paradoxe.
Admirer le trouble de l'équinoxe.
Imaginer demain. Une journée fuyante.

Tana, Spectre, Charognard, Bahir Dar

Lalibela, Paranoïa, Charognard, Bahir Dar

Tu rames, tes pagaies crament.
Le sort s'amoncelle en amont et en avale ton corps.
Pétrifiée pour l'heure, tu glisses au fond de l'abysse.

Ce n'est pas un leurre, la Sibylle l'avait prédit.
Le spoiler volubile dessine un soir ta tragédie.
Tu tourbillonnes dans le noir sans but dans ta chute.
Track Name: Jericho's Pride
J'anéantirai les idoles
Je détraquerai tous les symboles
Je me dévêtirai sur les fontaines sacrées
Je ne serai plus jamais enchaînée

J'entrevois l'exhalation pestilentielle
Je savoure l’œuvre de chair
Je susurre la tendresse démentielle
Je cris dans le temple des murmures

Capricieuses sulfureuses, blessées
Ces ombres élastiques mastiquent.
Le regret d'une vie brisée.
Ces flots entrelacés mystiques

Sont englués dans la ferveur.
Je bénirai ces ondes vibrantes,
En toute impunité cloîtrée.
Je suis synthétique sans saveur
Ni sauveur

J'annihilerai La Providence
Je glorifierai les entités
Je sentirai le Tout-Puissant
Je maudirai la chasteté

J'attendrai ma Sentence
J’exalterai la sensualité
Je ravagerai la bienséance
Je vouerai mon corps au péché
Track Name: Dar Es Salaam
Un sourire de malice mal hissé entache
Le visage d'un inconnu.
Il faut que tu saches, qu'il s'approche, se rapproche.

Sa pupille lascive trouble ta lucidité et excite ton ivresse.

Le Renouveau crépite, tu te lies à l'illicite.
L'aquarelle s’avilit, elle diminue, tacite.
La tourterelle se meurt dans la fresque salie.
Ta léthargie prendra la forme d'une anomalie.

Le fanatique ne sera que chimérique.
Jupiter l'exterminera et ne saura pas
Que toi pendant cet orage tu t'immergeras dans les méandres
Suprême de la passion dévorante.

Ces bouffées délirantes atténuent ton chagrin,
Le délice du poison est un supplice.
Tu ne peux pas absoudre cet absolu cynique.
Track Name: Psalm 32
Le songe du vengeance
Le mensonge d'une errance
Tiens ! Pourriture
Que retentisse ta torture

Psaume 32

Tant que je me taisais, mon corps dépérissait; je gémissais toute la journée,
car nuit et jour ta main pesait lourdement sur moi. Ma vigueur avait fait place à la sécheresse de l'été.
-
Luxure difforme
Confuse, exclue.
Rudes caresses
L'altitude de la faiblesse


Si la vertu déchaîne mon fiel
La nemesis m’enchaîne à la haine.
L'âge innocent que l'érotisme profane
Se fane dans des tréfonds fiévreux.

Je me morfonds de justes sévices.
Il me déshonore pour une heure de stupre.
Avec stupeur, j'apostasie.

Je ne désire que l'amnésie.
Appréhendez ma miséricorde.
Je vis toujours dans la discorde.